Distillation dans l'industrie pétrolière et gazière

Mesure de distillation atmosphérique et sous vide

Après le dessalement, le pétrole brut est encore chauffé, jusqu'à une température d'environ 375°C. Ensuite, il est dirigé vers le fond de la colonne de distillation atmosphérique, où il est distillé à une pression légèrement supérieure à la pression atmosphérique, pour être séparé en plusieurs fractions présentant des points d'ébullition différents. Les fractions retirées du côté de la colonne de distillation (par ex. kérosène, gas-oil léger et gas-oil lourd) sont des fractions latérales qui sont refroidies par échange thermique avec le pétrole brut en entrée.

Besoins pour ce point de mesure
  • Contrôle de process
  • Les impuretés du pétrole brut risqueraient de bloquer les débitmètres mécaniques
Besoins pour ce point de mesure
  • Améliorer l'efficacité du process de séparation
  • Empêcher le débordement de la colonne de distillation
Besoins pour ce point de mesure
  • Contrôle de process
  • Produits à mesurer agressifs
Besoins pour ce point de mesure
  • Contrôle de process
  • Aider à conserver le bilan massique
Besoins pour ce point de mesure
  • Haute température
  • Haute viscosité
  • Risque d'obstruction
Besoins pour ce point de mesure
  • Haute température
  • Contrôle de process
  • Aider à conserver le bilan massique
Besoins pour ce point de mesure
  • Haute température
  • Haute viscosité
  • Risque d'obstruction
Besoins pour ce point de mesure
  • Garantir un contrôle optimisé du brûleur
  • Conditions de service variables
Besoins pour ce point de mesure
  • Visualisation et surveillance de processus critiques
  • Contrôle des rapports, des tendances et du traitement des alarmes
  • Évaluation statistique des données de mesure
Email
Contact